Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Posted on 9 Juil 2014 in Point culture : le saviez-vous? | 1 comment

Religions, tensions et bientôt des explications !

Les tensions entre musulmans et bouddhistes s’aggravent

Le nombre d’événements et de faits divers relatifs aux tensions interreligieuses en Birmanie va croissant.

Depuis 2012, on assiste ainsi à de régulières poussées de violences entre bouddhistes et musulmans. Certains extrémistes bouddhistes appellent désormais à la haine envers les musulmans, et les répressions se multiplient depuis des mois, comme en témoigne cet article du Monde.

La polémique et l’agitation qui ont entouré d’abord la programmation puis la suppression du film Open Sky au festival « Droits humains, Dignité humaine » de Yangoon, dont nous parlions dans le dernier Mercredi c’est Birmanie en est un excellent exemple.

Le récent article du Monde (3 juillet) évoquant les nouveaux heurts entre bouddhistes et musulmans en Birmanie en témoigne également.

 violences interreligieuses contre les musulmans de Birmanie

 

Rohingyas, identité nationale et avancées contestées vers la démocratie

Si les Rohingyas, une population musulmane considérée comme « l’une des minorités les plus persécutées au monde » par les Nations Unies, en étaient initialement les principales victimes, la situation semble avoir évolué. Au travers des développements récents semble transparaitre un phénomène de radicalisation visant l’ensemble des populations musulmanes du pays.

Dans un contexte historique et ethnique complexe (on en a parlé notamment dans l’article le Dessous des Cartes), l’émergence d’une démocratie, fut-elle de façade, soulève, au delà d’un simple antagonisme de fait entre bouddhisme et islam, la question cruciale de l’identité nationale birmane.

Un sujet complexe !

Ce sujet ne pouvant être traité en quelques lignes, Birmanie Responsable va se faire un devoir (et un plaisir !) de creuser la question dans les prochains rendez-vous du mercredi.

Au programme : une petite histoire des Rohingyas, puis un point sur le contexte actuel et le poids de l’identité religieuse dans la construction de la démocratie. 

En cours d’étude par

1 Comment

  1. Cool. J espere que le ton sera d analyse profonde plus quede citation/interpretation d autres medias. Il est trop facile de simplifier ce sujet. il n y a pas vraiment per se d » antagonisme » entre bouddhisme et islam. Il faut plutot analyser la sangha birmane d un point de vue de ses relations avec le pouvoir et assez unique dans le sud est asiatique (aussi a majorite bouddhiste). Lisez Than Mint-U et les analyses sur foreign policy ou ceux de francis wade. La capitale est soit yangon soit rangoon, pas yangoon. Et la violence n est pas entre deux cimmunautes. Cest une violence induite par le gouvernement et classe comme crimes de persecution selon Fortify Rights.

Envie de réagir ?