Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Posted on 29 Juin 2014 in Point culture : le saviez-vous? | 0 comments

L’inscription de Myazedi, la pierre de Rosette birmane

Le saviez-vous?

L’inscription de Myazedi (aussi appelée « inscription de Rajakuma » ou « inscription de pierre du Gubyaukgyi ») est le plus ancien témoignage épigraphique de la Birmanie. Elle se trouve dans la pagode Myazedi (Myazedi signifie « stûpa d’émeraude »), à Myinpagan (au sud de Bagan) et remonte à 1113.


L'inscription de Myazedi est comme la pierre de Rosette, et a permis de dater les évolutions culturelles au Myanmar.Il s’agit d’une stèle quadrangulaire, portant le même texte, sur chaque face, dans quatre langages différents : Pâli, Môn, Birman ancien et Pyu. Au moment de sa découverte, l’écriture pyu n’était pas encore déchiffrée, ce qui valut à la stèle le surnom de « Pierre de Rosette de la Birmanie ».

Le texte raconte la réconciliation, sur son lit de mort, du roi Kyanzittha et de son fils, le prince Rajakuma, qu’il avait déshérité par un accord de paix de 1048 qui avait permis de mettre fin au massacre entre les royaumes Pagan et Mon.

La pérode décrite sur la pierre de Myazedi a vu son déclin progressif dans l’usage formel des langages Pāli et Mon et dans l’essor de la langue Birmane, qui a atteint son apogée comme moyen d’expression littéraire en utilisant les caractères Mon. Les dernières décennies de la période Pagan furent marqués par la prédominance de trats culturels birmans au détriment de la tradition Mon. L’inscription de Myazedi est donc la référence à partir de laquelle il est devenu possible de faire une chronique du développement particulier de la culture birmane.

L’importance fondamentale de cette pierre réside également dans le fait que les inscriptions qu’elle comporte ont permis de déchiffrer l’écriture du langage Pyu.

La stèle existe en deux exemplaires. Le premier se trouve encore à proximité de la pagode Myadezi, sous un abri, et le second est exposé au musée archéologique de Bagan.

Publié par

Envie de réagir ?