Pages Menu
Categories Menu

Posted on 6 Août 2014 in Point culture : le saviez-vous? | 0 comments

Plus de 60 paysans emprisonnés pour avoir labouré leurs terres confisquées

La confiscation des terres reste un problème majeur. Plus de 60 paysans ont été jugés lors d’un procès collectif pour avoir labouré leurs terres.

Le problème ? Celles-ci avaient été confisquées… et le fait de labourer est un acte de protestation de plus en plus populaire parmi les paysans birmans (pour en savoir plus, l’article d’Info Birmanie est ici).

labour-birmanie

Les confiscations de terres  en Birmanie constituent un phénomène récurrent : fréquentes sous le régime de la junte, ces expropriations sont aujourd’hui encadrées par des dispositions légales. Elles perdurent pourtant, et sont le plus souvent le fait des militaires et d’autorités locales.

Directement liées à la corruption et aux liens entre « cronies », entreprises et autorités locales, ces terres confisquées constituent également un atout important pour le gouvernement.  Celui-ci cherche en effet à poursuivre une transition économique rapide, en attirant notamment un maximum d’investisseurs étrangers.

Dans ce contexte, les paysans ne connaissent pas leurs droits et ne disposent que de peu d’armes pour faire les valoir.  Ils sont donc les principales victimes de cette croissance peu équilibrée.

Pour mieux comprendre les origines et enjeux de ce phénomène, nous vous invitons à consulter l’excellente série d’articles d’Info Birmanie sur le sujet.

Rédigé par

Envie de réagir ?